Promouvoir la compréhension de la neutropénie en offrant de l’information et un soutien aux patients et à leurs familles, ainsi qu’aux personnes soignantes.

Certains types de neutropénie

La neutropénie congénitale chronique est une anomalie congénitale pour un nombre limité d'enfants ou d'adultes. Sa forme la plus sévère est le syndrome de Kostmann. Mais il existe également d'autres formes plus légères. Les symptômes les plus fréquents incluent une fièvre fréquente, des plaies dans la bouche, des infections des oreilles et la pneumonie. Parfois, le patient développe des plaies et des abcès au niveau du rectum. La bouche, qui est un point d'entrée important pour les bactéries, peut devenir une source importante de problèmes. De nombreux enfants, laissés sans traitement, perdent leurs dents en raison d'infections de la bouche et des gencives. Ils doivent parfois manquer l'école ou limiter leur participation aux activités sportives et autres activités quand ils sont malades.

La neutropénie cyclique survient chez les enfants et chez les adultes. Elle se développe souvent chez plusieurs membres d'une même famille. Ces personnes présentent une neutropénie marquée, pendant 3 à 6 jours, à peu près tous les 21 jours. Pendant l'épisode de neutropénie, ils peuvent se sentir malades, ne pas avoir d'appétit, développer de la fièvre et des ulcères dans la bouche. D'autres infections peuvent également survenir, tout comme chez les patients atteints de neutropénie congénitale chronique. Dans le cas des enfants, le problème peut s'améliorer après la puberté.

La neutropénie idiopathique chronique est un groupe de troubles que l'on observe chez les adultes et chez les enfants. On n'en a pas établi la cause. Dans les cas les plus sévères, les infections répétées peuvent menacer le pronostic vital.

Autre type de neutropénie Certaines personnes ont des neutrophiles qui ne sont pas très efficaces. Leurs comptes de neutrophiles sont normaux, mais ils deviennent malades parce que leurs neutrophiles ne peuvent pas combattre les bactéries.

La neutropénie causée par la chimiothérapie du cancer La neutropénie se développe chez un patient sur trois recevant une chimiothérapie en raison de cancer. Les cellules cancéreuses se développent et se divisent très rapidement. La chimiothérapie agit essentiellement sur les cellules à division rapide. Mais elle ne peut pas différencier les cellules cancéreuses à croissance rapide de certaines cellules normales, comme les neutrophiles, qui se divisent également rapidement. La chimiothérapie détruit donc également les neutrophiles.

Les patients atteints de neutropénie développent de la fièvre et des infections. Ils doivent être hospitalisés et être traités avec des antibiotiques très puissants et coûteux. La chimiothérapie doit parfois être retardée jusqu'à ce que l'organisme puisse produire suffisamment de neutrophiles. Parfois on doit administrer une posologie de chimiothérapie plus faible que prévue, ce qui peut se traduire par une moindre efficacité du traitement.